Judaïsme Forum

Forum spécialisé dans la religion juive ouvert pour tous dans le respect. Forum déstiné à l'échange sur le judaïsme, le limoud de la Torah dans le respect de nos traditions.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexionGroupes

Partagez | 
 

 Pour mieut comprendre les 3 statuts du peuple d'Israël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Neviya
Neviya
avatar

Messages : 244
Points : 134
Réputation : 3
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Pour mieut comprendre les 3 statuts du peuple d'Israël   Lun 22 Oct 2007, 19:56

Le peuple d'Israël (royaume de prêtre) se distingue en trois "castes" si l'on puisse, dont chacune à son rôle au sein du peuple d'Israël.
Voici un article répondant aux questions que l'on pourrait se poser:


Cohen - Lévy - Israël

La Nation Hébraïque, c'est à dire, la société civile des Hébreux, est fondée par les douze tribus nées des 12 fils de Jacob. Dans la Torah écrite, le Pentateuque, ce dernier est également connu sous le nom d'Israël et c'est suite à leur sortie d'Egypte que toutes les familles hébreux furent appelées le Peuple d'Israël, du nom du Patriarche. Cependant, le peuple d'Israël est également composé de trois catégories d’individus distincts qui ont chacun des droits en fonction de leurs états identitaires au sein du peuple Hébreu, chacun selon l'origine de sa tribu. Tous ne peuvent exercer les mêmes fonctions, notamment quand il s’agit du Culte et des pratiques liées à celui-ci. La grande majorité des services au sein du Michkane, le Tabernacle, notamment lors des offrandes et des sacrifices, et plus tard dans le Temple de Jérusalem, sont exclusivements réservés à certains d'entre eux. Ces trois catégories sont la caste du Cohen, la caste du Lévy et le simple Israël. Ce dernier représente l'ensemble des familles membres des autres tribus n'appartenant pas aux deux premières castes. Cependant, c'est lors de la période du second Temple de Jérusalem, que ces trois composantes du peuple hébreu seront désormais unifiées et appelées le "Peuple Juif". De nos jours, chaque homme et femme appartenant à l'une de ces trois catégories est désormais connu sous le nom de Juif. L'historien Flavius Joseph estime que c'est à l'époque de Néhémie que deviendra populaire le nom de peuple juif chez les nations.
Le Cohen.


Le Cohen a pour statut la "Prêtrise" et ses attributs, il représente la première caste du peuple juif. Le statut de Cohen, au singulier, est héréditaire de père en fils uniquement et est étendu à tous les garçons d’une même famille. La ramification familiale des Cohanim, au pluriel, est uniquement issue des fils d'Aharon : Eléhazar et Itamar, dont nous présentons les héritiers successifs dans notre ouvrage. Cependant, on distingue également la lignée de Pinhas le fils d'Eléhazar, qui s'est distingué par ces actes de piétés et de justice. Cette caste prend naissance dans la tribu de Lévy ; Aharon fils d'Hamram fils de Kéhat fils de Lévy fils de Jacob.

En règle générale, les Cohanim peuvent siéger au Grand Sanhédrine en tant que jurisconsultes, nombreux se sont rendus célébres par leurs enseignements et sont cités dans les sources hébraïques. Ils ont la charge des offrandes publiques et personnels, ainsi que des holocaustes quotidiens qui étaient apportés sur le Grand Autel situé dans le Michkane, puis plus tard dans le Temple de Jérusalem. Ils sont également responsable de l'entretien et de l’allumage de la Ménorah, le Candélabre à 7 branches, ainsi que de l’offrande des Kétoret - les 11 Encens qui brûlaient sur le Mizbéah ha-Zahav, l'Autel en or.

Les Cohanim ne peuvent pas conjuguer le statut de Cohen et celui de Roi. Cependant, en raison du respect qui est du à son rang, le Grand Prêtre, c'est à dire le Cohen Gadol est le seul a qui il est permi de refuser de se présenter devant le roi, si celui-ci le fait demander. Leurs aptitudes individuelles aux services du Temple sont longuement discutées et détaillées dans les ouvrages qui traitent des lois, notamment la Michnah et le Talmud de Babylone. Dans le langage du Talmud, le Grand Prêtre porte aussi le nom de Cohen Mashiah ou de "Prêtre Oint". Aussi, seul le Grand Prêtre qui est oint exceptionnellement, choisi préalablement parmi tous les autres Cohanim, peut entrer dans le "Saint des Saints" situé dans l'enceinte du Temple de Jérusalem, le jour du Kippour, le jour des Expiations. Il ne pourra exercer qu'une fois l'accord obtenu du Sanhédrine, qui a pour mission de déterminer son aptitude. Celui-ci porte à l'occasion de la fête de Kippour quatre, puis, huits habits spécifiques : « Et les vêtements sacrés d’Aharon seront à ses fils après lui, pour recevoir l’onction les ayant sur eux et pour les investirent par eux », Exode section Tétsavé 29-29. Un vice Grand Prêtre ou Sgan Ha-Cohen est obligatoirement nommé dans le cas ou celui qui est en service décéderait lors d’un office. Dans le Tanakh celui-ci porte le nom de Cohen Michné. Dans tous les cas de figures, les prêtres doivent obligatoirement être mariés pour servir au Temple.

Lors d'une guerre qui est conforme au regard de la loi, Milhémet Mitsvah, un Cohen est nommé exceptionnellement, il porte le nom de Machouah Milhamah. Les Grands Prêtres bénéficient d’un statut particulier et de nombreuses lois les concernent particulièrement ; ils sont les seuls à pouvoir diagnostiquer les statuts d’impureté et de pureté, ils ne peuvent se marier avec une divorcée, ni une veuve. A l’exception dans ce dernier cas pour le Cohen hédiot, soit le simple cohen, qui, si il est marié à une veuve, qui a bien entendu des enfants, ne pourra jamais être élevé à la fonction suprême de Grand Prêtre. Cependant, il pourra effectuer des sacrifices. Ce sont les Cohanim qui sonnent du Chofar, à l'aide d'une corne de bélier, lors des solénnités : « Ce sont les fils d’Aharon, les prêtres, qui sonneront des trompettes. Elles seront pour vous comme institution perpétuelle dans vos générations », Béhahalotékha 10-8. Ils bénéficient de vingt quatre catégories de présents appelés les Matanot Kéhounah. Celles-ci comprenent des parts sur les sacrifices et les peaux, des prélèvements sur les produits agricoles, sur la première tonte des animaux et sur les biens immobiliers : « L’Eternel parla à Aharon, voici le vous donne la garde de mes offrandes, prélevées sur toutes les choses saintes des enfants d’Israël, je les assigne par prérogative, à toi et à tes fils, comme droit perpétuel », Korah 18-8. Un office au Temple de Jérusalem effectué par une personne qui n'est pas de la caste de Cohen, un "Zar", c'est à dire par un simple juif, est strictement interdit.

A la fin du XXème siècle, des études scientifiques de trois centres de recherches différents, l’un à Haïfa, l’autre à Londres et le troisième en Arizona ont prouvé que tous les descendants des Cohanim possèdent un chromosome Y spécifique et unique en son genre dans le sang. Il a été prouvé que les garçons issus d’une famille de Cohanim et d’un mariage mixte perdent cette caractéristique sanguine.
Les habits du Cohen.

Les ordonnances relatives aux habits du Cohen trouvent leurs sources dans la Torah écrite, le Pentateuque. Notamment dans la Parachah, la section hebdommadaire "Tétsavé" au chapitre 28. Pour plus de détails, voir le commentaire de Rachi sur ce chapitre. Les habits que porte en général le Cohen lors des services quotidiens sont composés de quatre pièces, ou de huits pièces, exclusivement et à certains moments de l'office de Kippour, le "Jour des Expiations". Ces habits devaient être tissé, chacun selon ses lois, de fils d'or, d'azure, de pourpre, d'écalarte et de fin lin. On distingue : le "Hochen", le Pectoral, celui-ci est un ornement placé sur le coeur. Sur celui-ci, deux pierres de "choham" sont accrochées et sur lesquelles sont gravés les noms des 12 fils de Jacob. Sous le nom de chaque tribu est certie la pierre précieuse qui la symbolise. Le "Ephod", comprenant le "Hachev" et les "Kétaphot", c'est un tablier avec des épaulières placé dans le dos et attaché avec une ceinture au niveau du coeur, sous les aisselles. Le "Méhil", c'est une tunique qui est porté sur la Koutonète. La "Koutonète", littérallement la tunique. Elle est fabriquée de lin et ressemble à une large robe. Elle ne comporte pas de ceinture, est fermée de tout côté et s’enfile par le col. L’ensemble de la tunique est tissé d’une seule pièce, les seules parties qui sont adjointes par couture sont les manches. Les manches recouvrent les bras jusqu’à la paume de la main. Le "Miknassaym", une cullotte ou pantalon de lin que le Cohen mettait en premier. Le "Tachbets", la tunique à mailles faites avec des motifs brodés. Le Cohen enfille directement la Koutonète sur sa peau qui est ceindée par une ceinture, le "Avnet". Il existe deux sortes de ceinture, une tissée uniquement de lin, et une autre qui est tissé de lin et de laine, en "Chahatnez". Le Cohen porte aussi une "Mitsnefet", une tiare ou coiffe faite de lin. C’est une sorte d’écharpe longue d’environ huit mètres que le Cohen enroule sur le dessus de la tête comme un turban. Le traité talmudique Harakhin explique que la tiare placée en haut de la tête du Cohen servait à racheter la faute d’orgueil. Le Cohen porte aussi le "Tsits", une bande d’or de deux doigts de largeur sur lequel est inscrit "Kadoch la-Chem". Celui-ci couvre la front d’une oreille à l’autre et a aussi pour fonction de faire agréer certaines offrandes et sacrifices publiques.
Le Lévy.

Le Lévy, représente la deuxième caste du peuple juif, se dit soit Lévytes au pluriel ou "Lévyim". La tribu des Lévytes n'apparaît plus dans le compte des douze tribus d’Israël, du au fait que ces derniers ont été consacrés à Dieu ; « Et Aharon fera le balancement des Lévytes devant Dieu de la part des enfants d’Israël, pour qu’ils soient consacrés au service de Dieu », Béhahalotékha 7-11. Les Lévytes accèdent à des fonctions annexes à celles des Cohanim - ils sont adjoints au service du Temple, à la construction et au transport du Tabernacle, le Michkane, et aux ustensiles saints. Ils sont également appelés les Chantres d'Israël, ce sont eux qui ont la charge de chanter des louanges lors des cérémonies ; « Ceci concerne les Lévytes, à partir de l’âge de vingt-cinq ans, il viendra exercer une activité pour le service de la Tente d’Assignation, mais passé l’âge de cinquante ans, il se retirera du service actif et ne travaillera plus. Il servira ces frères dans la tente d’Assignation en veillant à sa garde, mais il n’exécutera point de travail », Béhahalotékha 9, 24-26. Le statut de Lévy se transmet de père en fils uniquement. Le livre des Chroniques I ainsi que le Rambam dans son Michné Torah section les lois des ustensiles du Temple, décrivent comment le prophète Samuel et le roi David ont organisé les offices des Lévytes dans leurs emplois quotidien dans le Tabernacle, puis plus tard au sein du Temple de Jérusalem - ils sont appelés les "Michmaroth" ou Gardes. Ils ont pour tache d’ouvrir et de fermer tous les jours les portes du Temple de Jérusalem, de chanter des cantiques et de jouer de la musique au moment des offrandes quotidiennes, notamment lors des trois grandes fêtes annuelles à Péssah, Chavouhot et à Souccot. Lorsqu'ils gravissaient les 15 marches de l'esplanade où ils se tenaient debout, le "Doukhan", les Lévytes entonnaient 15 psaumes qui commençaient tous par "Chir la-Mahalot..". Ils auront aussi pour principale tâche l’enseignement de la Torah et de l'application de ces préceptes. Plusieurs villes en Israël leurs étaient tout particulièrement destinées.

Les Lévytes perçoivent le "Mahasser Richon ", soit la première dîme ; « Car la dîme que les enfants d’Israël prélèveront pour Dieu comme tribut, je le donne aux Lévytes comme patrimoine. C’est pourquoi je leur déclare qu’ils n’auront point de patrimoine entre les enfants d’Israël », Korah 18-24. Ils ne sont pas astreints à la loi du Rachat du premier garçon né qui est obligatoire pour tous les premiers nés d’Israël ; « Or j’ai pris les Lévytes en échange de tous les enfants d’Israël, et je les ai donné à Aharon et à ses fils, entre les enfants d’Israël, pour faire l’office des enfants d’Israël dans la Tente d’Assignation » Béhahalotékha 8-19.

En règle générale, toutes les tribus Hébreux participent selon une gestion établie au "Mahasser Chéni" ou au deuxième dîme, ainsi qu’aux prélèvements des récoltes qui étaient redistribuées aux Lévytes et aux Cohanim. L’acronyme hébraïque des trois noms, Cohen, Lévy et Israël, forme le mot hébraïque "CéLI", littérallement un "ustensile". Ce terme sous entend ici le sens de réceptacle. Le peuple Hébreu devient ainsi, selon la tradition juive, le peuple réceptacle, vecteur et porteur du message Monothéiste universel. Les Juifs accomplissent par l’étude de la Torah et par l’application de Ses préceptes la Volonté profonde de Dieu, face aux peuples de l’Antiquité qui adorent une multitude de dieux, maîtres des éléments, des destinées, et opérant pour toutes causes et situations. Par ailleurs, la Torah écrite stipule que chaque famille juive est astreinte au commandement positif du "Pidyon ha-Ben" - le "Rachat du premier né".

Source: http://www.hebraica.org/histoire.php?id=780#780
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://judaisme.forum-actif.net
feuj123
Grand-Rabbin du Sanhédrin
Grand-Rabbin du Sanhédrin
avatar

Messages : 164
Points : 0
Réputation : 0
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Pour mieut comprendre les 3 statuts du peuple d'Israël   Jeu 29 Nov 2007, 21:21

Merci pour cet article !

Il est en effet important de mettre de tels articles pour éviter toutes sortes de confusion. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pour mieut comprendre les 3 statuts du peuple d'Israël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» poeme pour se comprendre
» Un schéma pour mieux comprendre
» Électricité pour enseignants de primaire : modèles pour y comprendre quelque chose
» Quel Projet de Société le Peuple Français se donnera-t-il le 6 mai 2012?
» 10 distorsions cognitives qui entretiennent des émotions négatives (pour mieux comprendre le besoin d'une TCC)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Judaïsme Forum :: Judaisme :: Le peuple d'israel :: Cohen/Lévi/Israël-
Sauter vers: